Bienvenue

... sur le site du projet "Histoire(s) protestante(s) de la migration !

 

Auswanderer auf Schiff DAH

La migration est une caractéristique de presque toutes les cultures humaines. Loin d'être un phénomène nouveau, elle fait partie de l'histoire européenne depuis toujours. Les raisons deS migrations étaient et sont toujours multiples.

Sous l'égide du projet "Histoire(s) de la migration protestante", douze expositions sont consacrées aux mouvements migratoires sous l'angle de l'histoire culturelle protestante. Les partenaires du projet présentent les raisons qui ont conduit des personnes a quitter leur pays pour des raisons religieuses, par nécessité économique ou à la suite de guerres. Ils évoquent leur héritage culturel, les opportunités de fuite et les risques encourus, ainsi que la manière dont ces personnes ont réservé aux migrants protestants et sur les enseignements que l´on peut en tirer pour les problèmes actuels.

La nouveauté et l'originalité du projet résident dans la coopération entre les institutions des pays d'origine et de destination de la migration protestante.

Le projet est soutenu par des fonds Erasmus+ et est parrainé par l'évêque du Land de Bavière, le Dr Bedford-Strohm.

 

Erasmus+

Actualités

Ausstellungseröffnung
Bildrechte Axel Mölkner-Kappl

A l'occasion du lancement du Deutscher Evangelischer Kirchentag 2023 à Nuremberg, l'exposition commune "Evangelische Migrationsgeschichte(n)" a ouvert ses portes le 6 juin. Elle est visible jusqu'au 3 septembre au musée municipal Fembo-Haus.

 

"Histoire(s) de la migration protestante" est un projet de musée commun, composé de douze expositions individuelles au total, qui traitent des mouvements migratoires du point de vue de l'histoire culturelle protestante. Elles ont été élaborées par différentes institutions éducatives et musées en Europe et un aux États-Unis.

 

Projektpartnerinnen und -partner aus sieben verschiedenen Ländern gemeinsam bei der Ausstellungseröffnung in Nürnberg.
Bildrechte Axel Mölkner-Kappl
Les partenaires du projet de sept pays différents ensemble lors du vernissage de l'exposition à Nuremberg.

L'exposition commune est une compilation des contributions de tous les partenaires du projet et est conçue comme une exposition itinérante. Sur 22 affiches sont présentées des personnes dont la biographie est marquée par la migration et qui sont exemplaires de tout un mouvement migratoire. En outre, des pièces d'exposition particulières, comme la cruche de communion de l'exulant Johannes Schrenck ou le costume de diaconesse de la supérieure de la maison mère des diaconesses de Lehmgruben, donnent vie à ces destins.


A la fois historiques et actuelles, les histoires de migration protestantes racontent les difficultés et les opportunités auxquelles les migrants protestants ont été confrontés au cours des cinq derniers siècles.

Dr. Julia Lehner
Bildrechte Axel Mölkner-Kappl
Julia Lehner, maire de la ville de Nuremberg pour la culture.

Et même le lieu d'exposition lui-même témoigne de l'histoire de la migration. Evelyn Reitz, directrice des collections et des musées d'histoire de l'art de Nuremberg, évoque ainsi dans son discours le constructeur de la maison Fembo, Philipp van Oyrl. En tant que protestant, celui-ci s'est vu contraint de quitter son Anvers natale en 1585 pour finalement trouver un nouveau foyer à Nuremberg.
La maire de Nuremberg, Julia Lehner, évoque également le lien entre la ville de Nuremberg et l'histoire de la migration : Car même le Nurembergeois peut-être le plus connu, Albrecht Dürer (1471-1528), ne serait jamais devenu Nurembergeois si son père n'avait pas déjà quitté sa Hongrie natale.


Un regard sur l'histoire le montre : La migration est omniprésente et nous pouvons aujourd'hui encore en récolter les fruits et surtout les faire croître. En même temps, la migration est un sujet qui suscite souvent des discussions enflammées et qui est chargé de préjugés et de peur.

Dr. Thomas Greif
Bildrechte Axel Mölkner-Kappl
Thomas Greif, directeur du musée de la diaconie de Rummelsberg et organisateur du projet, lors du vernissage de l'exposition.

Pour y remédier, l'exposition attire surtout l'attention sur les possibilités qu'offre la migration et souhaite rappeler un message que l'on ne répétera jamais assez au milieu d'un monde en crise :


L'isolement et l'hostilité ne nous font pas avancer. L'avenir commun de l'Europe dépend de l'attitude que nous adoptons face à la nouveauté et à l'étranger. Car la valeur de la migration ne se révèle qu'à ceux qui gardent une attitude ouverte. C'est la seule façon de créer une Europe dans laquelle chacun se sent le bienvenu et où tous peuvent profiter de la diversité.

 

L'exposition est visible jusqu'au 3 septembre au musée municipal Fembo-Haus.


Plus d'informations pour votre visite : https://museen.nuernberg.de/fembohaus/kalender-details/evangelische-mig…


 
En tant qu'exposition d'affiches, elle peut également être empruntée via l'Association de la presse protestante.


Plus d'informations sur le prêt de l'exposition : https://www.ausstellung-leihen.de/evangelische-migrationsgeschichten

Les premières expositions individuelles dans le cadre du projet Histoire(s) de la migration protestante seront inaugurées à la mi-mars !

Au musée de la diaconie de Rummelsberg, l'inauguration aura lieu le 16 mars.

Au musée Kirchen in Franken, l'exposition sera inaugurée deux jours plus tard, le samedi 18 mars, en présence de Heinrich Bedford-Strohm.

Le musée protestant de Haute-Autriche à Rutzenmoos sera le troisième à présenter sa nouvelle exposition wesWegen à partir du 22 mars.

Vous trouverez tous les détails sur les expositions individuelles dans la rubrique Établissements concernés et Dates.